Nouvelle ère au Japon

Au Japon, il y a deux façons de décrire les années. La première est basée sur le calendrier grégorien (année 2019) et la deuxième sur le système japonais appelé Gengo 元号 qui se base sur les ères impériales.

Le système Gengo est originaire de la Chine ancienne et c’est ensuite étendu à d’autres pays de l’Asie de l’Est.

La première ère du Japon a commencé il y a plus de 1300 ans, en 648 après J.-C. Aujourd’hui, le Japon est le seul pays au monde qui utilise encore à la fois le Gengo et le calendrier grégorien. La plupart des noms d’ère commencent avec l’accession d’un nouvel Empereur. Les années se suivent jusqu’à ce que l’Empereur décède ou abdique du trône impérial et qu’une nouvelle ère commence avec le prochain Empereur.

Le système Gengo est encore beaucoup utilisé de nos jours au Japon dans la vie quotidienne. En effet, il est obligatoire d’utiliser les ères impériales sur tous les documents officiels.

Par exemple, l’année 2018 du calendrier grégorien était la 30ème année de l’ère Heisei (Heisei 30).

 

En 1989, l’Empereur Akihito a accédé à la 125ème accession au trône japonais en entrant dans l’ère Heisei (平成). Heisei (平成) qui signifie “Atteindre la paix“.

L’Empereur du Japon Akihito ayant abdiqué hier, c’est son fils Naruhito qui, ce 1er mai 2019, devient le nouvel Empereur du Japon perpétuant la plus ancienne dynastie régnante au monde puisque selon la tradition japonaise, elle remonte au fondateur mythique du Japon, l’Empereur Jimmu (神武天皇, Jimmu Tennō), qui aurait régné de 600 av. J.-C. – 585 av. J.-C.

Akihito et Naruhito

Avec Naruhito comme nouvel Empereur, le Japon entre dès aujourd’hui dans une nouvelle ère baptisée Reiwa 令和. Reiwa 令和 qui comprend le kanji 令 qui veut dire « agréable/ordre » et 和 qui veut dire « début d’une période de paix/d’harmonie ».

Reiwa

Beaucoup de Japonais ont été initialement surpris de découvrir le nom de la nouvelle ère, d’abord parce qu’il commence par le son « rei », peu familier dans ce contexte puisqu’il n’apparaît que dans l’un des 247 noms précédents. Reiwa est surtout le premier nom tiré d’un ouvrage classique japonais, le Manyoshu 万葉集 (littéralement le « recueil des dix milles feuilles »), qui est la première collection de poésie de l’histoire nippone datant d’environ 760 après J.-C. Elle contient environ 4500 poèmes. En effet, toutes les ères précédentes avaient tiré leur nom des classiques de littérature chinoise qui ont fortement influencé la culture japonaise.